L’UD CGT Paris regroupe tous les syndicats CGT de Paris, quelle que soit leur profession. Si vous souhaitez un rendez-vous ou un renseignement, vous pouvez contacter l’Union Locale de l’arrondissement dans lequel se trouve votre entreprise ou contacter l’UD CGT Paris : 85, rue Charlot 75 140 Paris cedex 03 Paris tél : 01 44 78 53 31, accueil@cgtparis.fr

La FNME CGT et les salarié.es des IEG font reculer les employeurs

Communiqué CGT FNME 30 novembre 2017

samedi 2 décembre 2017

Depuis ce matin bon nombre de salarié.es à l’appel de la CGT ont repris en main leur outil de travail dans une majorité de régions. Depuis plusieurs années, les employeurs font la sourde oreille face à nos revendications sur les mesures salariales et les moyens bénévoles pour nos activités sociales.

Quelques exemples d’actions qui ont eu lieu ce matin :
Accueil de Levy et de son staff à Bordeaux avec la coupure du centre des congrès ;
Coupure de Canal+, de TF1 et BFM TV (région Parisienne) ;
Coupure en eau de plusieurs clients industriels à Grenoble impactant une usine SEVESO ;
Différentes prises de postes et délestages partout en France et dans les DOM ;
Coupure d’un producteur alternatif qui ne participe pas au financement de nos activités sociales ;
Baisse de charge 5400MW : hydro, nucléaire et thermique à flamme ;
Nombreux rassemblements et interpellations des employeurs ;
Manifestation Parisienne devant la CPB ;
Coupure du réseau gaz de CESTAS ;
Dépose des cartes de communication de 100 concentrateurs de poste Linky ;
Coupure HTB alimentant ERAKLES et ASTRIUM.

Aujourd’hui, ces actions ont permis de faire entendre la colère des électriciens et gaziers lors de la réunion de la CPB.

Qu’en ressort-il ?

La CPB n’est pas conclusive sur les moyens bénévoles ;
Sur proposition de la CGT, l’intersyndicale a revendiqué de se laisser 2 ans de délai pour mesurer le quota nécessaire au bon fonctionnement des SLVIES, CMCAS, Comité de Coordination et CCAS
Sur les salaires et le pouvoir d’achat des actifs et inactifs, même si pour l’instant les employeurs restent bloqués sur une augmentation insuffisante de 0,2% pour le SNB, l’action permet à ce jour des compensations sur le pouvoir d’achat par des mesures de grille qui n’étaient pas annoncées à l’ouverture de la CPB et qui seront finalisées lors d’une nouvelle CPB.

Nous devons maintenir la pression, seul moyen d’obtenir des résultats positifs sur la proposition CGT de 2,8% pour les salaires et les pensions.
Actuellement, la discussion tourne uniquement sur la CSG et sa compensation seulement pour les actifs. Encore une fois les agents en inactivité de service sont marginalisés.

Dès demain et dans une perspective d’action jeudi 7 décembre, il faudra nous mobiliser et nous organiser pour exiger notre dû !

Grâce à cette mobilisation, le rapport de force s’inverse !! Nous sommes en position de force. Il est maintenant nécessaire qu’ensemble, salarié.es et retraité.es rejoignent le mouvement qui sera proposé aux autres organisations syndicales.

Nous sommes près du but, ne lâchons rien.

La FNME CGT et les salarié.es des IEG font reculer les employeurs