L’UD CGT Paris regroupe tous les syndicats CGT de Paris, quelle que soit leur profession. Si vous souhaitez un rendez-vous ou un renseignement, vous pouvez contacter l’Union Locale de l’arrondissement dans lequel se trouve votre entreprise ou contacter l’UD CGT Paris : 85, rue Charlot 75 140 Paris cedex 03 Paris tél : 01 44 78 53 31, accueil@cgtparis.fr

Pour que 2018 ne soit pas gâchée par Macron et Hidalgo il va falloir lutter !

Article Union syndicale CGT des Services Publics Parisiens 17 janvier (...)

samedi 20 janvier 2018

POUR QUE 2018 NE SOIT PAS GACHEE PAR MACRON ET HIDALGO
IL VA FALLOIR LUTTER !

Au nom de l’Union Syndicale CGT des Services Publics Parisiens, je vous souhaite une très bonne année 2018.

Les discours pour 2018 montrent que cette année va être chargée, surtout pour nous qui subissons les « réformes ».
Macron avec ses vœux pour 2018 souhaitait se défaire de son image de « président des riches » …

Lui qui nous annonce le gel du point d’indice et la hausse de la CSG, ce qui se traduit pour les fonctionnaires par une baisse du pouvoir d’achat.

Lui qui doit décider de ce que sera la Métropole Grand Paris, enfin simplement la forme qu’elle prendra pour assurer l’objectif de détruire le statut de la fonction publique Parisienne.

La Maire de Paris n’est pas en reste. Dans le courrier adressé avec nos fiches de paie, elle nous dit qu’elle reconnait notre « professionnalisme ». Pourtant sur nos fiches de paie sa « reconnaissance » n’apparait pas et les fins de mois déjà difficiles ne vont pas s’améliorer avec les annonces du gouvernement sur la CSG.

On nous parle de « politique de ressources humaines progressiste et protectrice ». Comme avec les aides aux vacances supprimées par la coupe du budget de l’AGOSPAP ? Ou en remettant en cause des jours de congés.

Mme HIDALGO et son équipe ont beau communiquer : les faits sont têtus pour ceux qui subissent cette « politique ».
Le courrier annonce la couleur : les Jeux Olympiques doivent « permettre d’amplifier les politiques que nous avons engagées ». Et dire que ce courrier est censé nous souhaiter bonne année…

Et le début de l’année 2018 avec l’arrivée de près de 2000 agents de la Préfecture de Police, montre que l’exécutif parisien veut continuer « au même rythme », pour reprendre les mots du discours de Macron. Les Agents de Surveillance de Paris sont à peine arrivés que la Ville prévoit de réformer leur cycle de travail : travailler 300 heures de plus pour le même salaire…

Cela annonce clairement la couleur pour l’année : la Maire de Paris a pour projet de tous nous faire travailler plus. C’est leur « solution » au manque d’effectif. Cela passera par des réformes de cycle de travail ou des remises en cause de congés.

Pour la nouvelle année, la Ville qui a voté son budget en décembre a prévu toujours plus de suppressions de poste, aucun plan pour les collègues en contrat aidés malgré des effets de com’ sur le sujet. Donc cette année encore le sous-effectif risque de s’aggraver.

Macron comme Hidalgo nous souhaite d’avoir la Santé alors que ce sont eux qui dégradent nos conditions de travail. Le combat contre la souffrance au travail va être un enjeu pour que cela ne soit pas qu’un vœu et devienne une réalité.

Et cela ne passera que par nos luttes pas par leur communication.

Julien ZAMBELLI

Secrétaire Général de l’U.S. CGT

POUR QUE 2018 NE SOIT PAS GÂCHÉE PAR MACRON ET HIDALGO IL VA FALLOIR LUTTER !